Zynga cherche à redresser la barre

Le développeur californien de jeux sociaux Zynga a fait envie grâce à ses succès fulgurants. Ses titres phares tels que Farmville ou Words with Friends ont suscité un engouement sans précédent avec plus de 300 millions de joueurs mensuels. Mais la vague du succès s’est épuisée et Zynga se tente désormais de freiner sa chute libre.

Après le plongeon de 75% de son action en bourse, la démission de nombreux hauts dirigeants, un licenciement de près de 5% de ses effectifs, la fermeture de plusieurs studios et l’arrêt d’une dizaine de jeux, Zynga vient aussi de s’affranchir un peu plus de Facebook.

Mais cela rentre pile dans sa stratégie de diversification de ses jeux : Zynga cherche en effet à s’orienter vers des jeux de type casino pour inciter les joueurs à parier de l’argent réel en leur faisant miroiter des jackpots conséquents, ce qui n’est pas encore généralisé sur Facebook.
Puisque les joueurs se sont rendus compte qu’acheter des biens virtuels avec de l’argent réel pour progresser dans les jeux sociaux n’avait guère d’intérêt, il faut bien créer des rentrées d’argent autres.

Zynga doit se diversifier

En parallèle, et dans le même esprit, on a également appris que Zynga avait entamé des démarches administratives pour demander une licence de pari en ligne dans l’état du Nevada, l’un des seuls états américains à avoir légalisé les jeux d’argent en ligne.
Si le dossier est accepté, Zynga devra conclure un partenariat avec un opérateur déjà implanté aux États-Unis, et il se murmure que le groupe Wynn serait le nominé.

Le déclin de Zynga ne s’explique pas uniquement par des erreurs de gestion internes : s’il est vrai que le modèle du « paiement pour du virtuel » ne pouvait être pérenne, il faut quand même reconnaître qu’il y a eu une migration massive des joueurs des PC vers les smartphones et les tablettes tactiles (où Zynga n’est pas présent), et que l’ouverture de Facebook à d’autres éditeurs de jeux sociaux a rendu la concurrence beaucoup plus rude. Et en ces temps de crise, les joueurs sont allés plus facilement vers les jeux totalement gratuits.

26-Dec-2012, 11:00


Related News

close GamblingPlanet.eu