Trois Techniques Pour Trafiquer Les Machines A Sous

Machines à sous CasinoDepuis que les machines à sous ont été inventées, il y a toujours eu quelqu’un pour penser pouvoir les trafiquer. Il doit donc, par conséquent, vraiment exister un moyen de manipuler les machines pour qu’elles paient. Des centaines, des milliers même de joueurs ont essayé, et les progrès techniques aidant, leurs trucs sont devenus de plus en plus complexes, presque autant que les machines elles même à vrai dire. Mais ils reposent tous sur le même principe de base: comment forcer la machine à payer les gains maximums sans avoir à obtenir une combinaison gagnante ?

Nous allons aujourd’hui vous présenter trois joueurs qui ont essayé de trafiquer les machines à sous mais nous devons vous avertir qu’elles sont, bien entendu, interdites et donc punies par la loi, par des amendes ou même des peines de prison.

A l’époque des machines à sous mécaniques : Des pièces attachées à une ficelle

Mode opératoire :
Avant, alors que les machines à sous n’étaient que des machines mécaniques, avec des engrenages et des roulements à bille, elles n’étaient dotées que d’une simple fente dans laquelle il fallait introduire les pièces et d’un plateau qui recueillait celle-ci ensuite, libérant alors le mécanisme qui permettait de jouer. Des joueurs astucieux ont alors inventé la méthode de la ficelle (dite « stringing up » en anglais) qui consistait simplement à attacher une ficelle à la pièce qu’ils comptaient utiliser. Aussitôt que le poids de la pièce avait activer le système, il tirait sur la ficelle pour sortir la pièce avant de jouer. Bien que cette méthode n’augmente pas vraiment les chances de gagner des joueurs, elle leur permettait tout de même de jouer gratuitement.

Efficacité ?
Autrefois, cette méthode était plutôt efficace. Au point que vous pourrez peut-être voir, encore aujourd’hui, des joueurs acharnés de machines à sous équipés d’une ficelle. Mais il s’agit davantage d’une superstition maintenant que les machines à sous sont informatisées : les jetons sont identifiées par un appareil digital, enfoui au cœur de la machine, hors de portée de toutes les ficelles du monde.

A l’époque des machines à sous électro-mécaniques : Un allume-gaz

Mode opératoire :
Alors que les progrès technologiques permettaient aux machines à sous de se moderniser, nombre d’entre elles furent équipées de mécanismes électro-mécaniques chargés de la rotation et de l’arrêt des rouleaux. Or, certains joueurs ont découverts que ces machines pouvaient être déréglées avec des émissions électriques appropriées. Il ne leur restait donc plus qu’à trouver l’appareil qui permettait d’envoyer ce genre d’étincelles électriques et ils l’ont trouvé dans la cuisine, avec l’allume-gaz fonctionnant avec une décharge électrique. Il ne restait alors plus qu’à l’utiliser de manière appropriée pour réussir à arrêter les rouleaux de la machine sur commande.

Efficacité ?
Cette technique de fraude n’a fonctionné que de la fin des années 80 au début des années 90, sur les machines qui n’étaient pas assez bien protégées. Ceci dit, vous trouverez peut-être encore quelques unes de ces machines au hasard de vos pérégrinations. Mais ne vous faîtes pas d’illusion : elles doivent aujourd’hui bénéficier de la couche de protection supplémentaire qui leur manquait à l’époque et lorsque ce n’est pas le cas, c’est tout simplement parce qu’elles ne paieront pas assez pour faire de vous un homme riche. Cela ne vaut pas la peine de risquer la prison pour si peu.

A l’époque des machines à sous informatiques : Un émetteur de micro-ondes magnétiques

Mode opératoire :
Aujourd’hui, la plupart des machines à sous sont entièrement informatisées. Mais cela ne veut pas dire qu’elles sont sûres pour autant, du moins si l’on en croit ce que disent certains joueurs. Ceux-ci affirment ainsi avoir mis au point un émetteur de micro-ondes magnétiques miniature capable de détraquer la machine afin de pouvoir la forcer à payer ou contrôler les rouleaux.

Efficacité ?
Nous préférons ne pas nous prononcer sur ces tentatives :  bien que ce soit techniquement possibles, le processeur des machines à sous est toujours bien protégé. Sans compter que les machines à sous sont aujourd’hui toutes différentes, ce qui complique la tâche d’une telle invention. Il y a donc de fortes chances que cette méthode ne soit pas encore vraiment au point. Et lorsque ce sera le cas, vous pouvez être sûr que les casinos auront déjà trouvé la parade.


Avant que vous envisagiez sérieusement d’essayer de trafiquer une machine à sous, vous devriez tenir compte d’un certain nombre d’éléments supplémentaires. En plus des systèmes de sécurité que comportent les machines, vous devrez aussi faire attention à tout le système de sécurité du casino lui-même, conçu afin d’éviter les fraudes de ce genre. Toutes les rangées de machines à sous sont ainsi sous vidéo-surveillance, et des employés y patrouillent en permanence, pour aider les joueurs qui en ont besoin autant que pour contrôler que tout se passe bien. Les casinos plus importants ont même des systèmes qui mesure l’alimentation électrique des machines à sous…

En d’autres termes, nous vous conseillons d’éviter de vous livrer à quoi que ce soit d’illégal : le risque est bien trop grand !

 

28-Sep-2009, 20:30


close GamblingPlanet.eu