Et si la solution au déficit public de santé passait par le Bingo ?

Alors qu’en France politiques et addictologues s’inquiètent du pourcentage de joueurs en difficulté face à la dépendance aux jeux d’argent, les professionnels de santé de Grande-Bretagne, eux, utilisent un jeu de casino, le Bingo, pour aider leurs patients hospitalisés à guérir plus vite.

Dès 1981, un rapport anglais destiné au corps infirmier expliquait que « les patients qui rejoignaient un groupe pour pratiquer une activité sociale, développaient des liens, communiquaient mieux, se faisaient plus d’amis et amélioraient leur confiance en soi ».

D’où la mise en place d’un programme dans les hôpitaux britanniques pour aider les patients à aller mieux plus rapidement. L’enjeu est de taille car il permet non seulement d’accélérer la remise en forme des malades mais surtout d’économiser de l’argent. Et cette thérapie ne s’applique pas uniquement aux personnes âgées, elle est facilement généralisable à toutes les catégories de patients !

Car en plus de ses vertus socialisantes, le Bingo vient de prouver qu’il permet d’entretenir ses neurones. Une étude récente menée sur plus de 110 personnes hospitalisées, âgées de 18 à 82 ans, a démontré que non seulement les joueurs de bingo réfléchissaient plus rapidement que les autres, mais qu’ils enregistraient aussi plus d’information et avec plus de précision que les non-joueurs.

Et au-delà de la lutte contre l’isolement, le Bingo permet également de combattre l’ennui et d’apporter de la joie aux patients. D’où un recours plus faible aux analgésiques et une diminution de l’occurrence des dépressions... Bingo !

Et si la réduction du déficit de la branche « Santé » française passait par la généralisation de la bingothérapie dans les hôpitaux français ?

21-Sep-2011, 05:20


close GamblingPlanet.eu