NHN abandonne le jeu pour rester dans la téléphonie

NHN, le principal acteur de l’Internet coréen, vient d’annoncer qu’il allait se séparer de sa filiale de jeux en ligne Hangame (Tera, Kritika) bien que celui-ci ait prévu de lancer bientôt le MMORPG « Asta ».

En effet, il semblerait que cette filiale cumule les pertes et que ce n’est que grâce aux autres banches du groupe que la maison mère NHN arrive à compenser le manque à gagner.

En Corée, NHN est le plus grand hébergeur de blogs, il détient aussi les principaux portails Internet et contrôle la majeure partie de la publicité en ligne. Mais il se murmure aussi qu’avec l’explosion des jeux en ligne sur terminaux portables et notamment les jeux d’argent, NHN souhaiterait avoir sa part de gâteau, sans ternir l’image de l’entreprise.

NHN Corporation avait été créée en 2000 par la fusion de Naver et Hangame. Treize ans plus tard, NHN va se scinder en deux entités distinctes. Il y aura d’un côté NHN Mobile, chargée des services mobiles de Naver tels que « Camp Mobile » et « LINE Plus » et qui restera une filiale à 100% de NHN Corporation. Et de l’autre nous aurons Hangame, qui redeviendra une entreprise à part entière, mais toujours dans le giron de NHN.

Désormais plus flexible, Hangame souhaite se lancer dans les jeux d’argent. En effet, la structure géante de NHN freinait la réactivité du studio, qui est l’une des clés pour réussir dans les jeux pour terminaux mobiles. Et Hangame envisagerait aussi de se lancer dans les jeux d’argent, notamment les casinos en ligne...

Quant à NHN Mobile, il prévoit déjà d’investir 37 millions de dollars dans chacun de ses services mobiles, de façon à détenir entièrement « LINE Plus » grâce à ses deux filiales coréenne et japonaise. L’étape suivante est de pénétrer le marché chinois, thaïlandais et taiwanais avant de s’attaquer à l’Europe et aux Etats-Unis !

Services mobiles et jeux d’argent, tout est prévu pour séduire les consommateurs occidentaux déjà friands de ce genre d’offres...

13-Feb-2013, 07:09


close GamblingPlanet.eu