Les jeux d’argent, la nouvelle vache à lait du gouvernement français

Après la vignette automobile de 1956 censée garantir un revenu minimum à toutes les personnes âgées de plus de 65 ans, après la journée de solidarité du Lundi de Pentecôte (travaillé mais non rémunéré) de 2004, toujours pour les personnes âgées, voici venir le temps, non pas des rires et des chants, mais des taxes sur les jeux de hasard.

Mercredi dernier la commission des affaires sociales proposait de taxer à hauteur de 1% les jeux de casino et les jeux en ligne pour « financer le programme d'accompagnement des personnes âgées et/ou handicapées ». But : récolter 150 millions d'euros qui seront dédiés aux handicapés.

Une nouvelle proposition de taxe de 0,2% sur les mises des jeux d'argent et de 0,5% sur les gains vient lui faire concurrence. En effet, Jacques Domergue, député de l'Hérault, professeur de médecine et directeur général du centre régional de lutte contre le cancer Val-d'Aurelle pense lui aussi exploiter la manne financière liée aux jeux d’argent.

Si elle est votée par les élus en séance plénière à l'Assemblée Nationale d’ici fin octobre, cette taxe devrait au bas mot faire rentrer 180 millions d’euros destinés à l’Institut National de Lutte contre le Cancer, via la CNAM. L’objectif annoncé est clair : aider la lutte contre le cancer. Il est vrai qu’avec le scandale des détournements d’argent mis à jour au sein de l’ARC l’an passé, les généreux donateurs ont été échaudés et cette branche de la recherche fait aujourd’hui face à un manque cruel de moyens financiers pour poursuivre ses investigations.

Le message sous-jacent qui se profile "jouez, vous aiderez à lutter contre le cancer" est ambigu, vu que l’état s’investit également dans la lutte contre l’addiction – et rejoint le message grec « fumez dans les casinos, vous sauverez les finances de l’état »...

25-Oct-2011, 02:13


close GamblingPlanet.eu