Jeu pathologique : le point de vue du sociologue Jean-Pierre Martignoni

Alors que le récent rapport de l’Observatoire des Drogues (OFDT) a mis en évidence un grand nombre de joueurs pathologiques en France, le sociologue Jean-Pierre Martignoni fait une analyse fort pertinente du jeu excessif.

Selon lui, ce n’est pas dans le jeu qu’il faut rechercher les raisons de l’addiction mais bien dans les joueurs eux-mêmes : histoire, rapport à l’argent, croyances et culture du jeu, tout cela peut mener à des pratiques excessives, qui finissent souvent par révéler voire exacerber des problèmes personnels latents.

JP Martignoni s’oppose même au terme de « jeu pathologique » mentionné dans l’étude de l’OFDT : en effet, considérer le jeu comme une maladie, non seulement déresponsabilise le joueur, mais en plus met les opérateurs hors de cause. C’est le retour en force de la notion de « responsable mais pas coupable » ! On pourrait même croire que les opérateurs historiques qui financent le CRJE (Centre de Référencement sur le Jeu Excessif) tout en augmentant l’offre des jeux on trouvé un moyen commode de se déculpabiliser, non ?

Sans remettre en cause l’utilité de l’OFDT, Martignoni estime que c’est à l’ODJ (Observatoire des Jeux) d’étudier les causes et les conséquences du gambling, qu’elles soient positives ou négatives.
Il prône également « une approche pluridisciplinaire du jeu, en tant que passion humaine ancestrale, fait social et culturel. » Il pense que « les jeux, les sports sont un miroir de la société » et que la diabolisation du joueur permet à de nombreuses instances d’exploiter « le business du jeu compulsif ».

N’oublions pas que la notion de jeu pathologique a été introduite par les lobbies américains des psychiatres et de certaines associations anti-jeu, et qu’il reste toujours à prouver scientifiquement que jouer sur Internet est plus pathogène que les autres formes de jeux !

05-Oct-2011, 06:25


Related News

close GamblingPlanet.eu