Une étude sur l'addiction au jeu

Avec la légalisation des jeux d’argent en ligne, de plus en en plus d’internautes se tournent vers cette solution pour arrondir leurs fins de mois, crise oblige. Si pour certains, cette activité reste un passe-temps ludique, d’autres ont basculé dans l’addiction, qui n’est pas moins dangereuse pour la santé du joueur et ses proches que les addictions classiques au tabac, à l’alcool ou à la drogue. Un fait divers tragique sest d'ailleurs récemment venu nourrir l'actualité sur le sujet, avec le suicide d'un jeune parieur compulsif de 23 ans dans l'Oise.

Les services de psychologie ont également étendu leur champ d’action et gèrent désormais l’addiction aux jeux d’argent (poker, paris sportifs, casino en ligne...). C’est notamment le cas du service d’addictologie des hôpitaux universitaires de Genève qui travaille sur une nouvelle étude et qui cherche des volontaires pour répondre à ses questionnaires.

Mieux comprendre l'intérêt croissant porté aux jeux en ligne

Le but de cette étude, est « d’essayer de mieux comprendre l’intérêt croissant porté aux jeux d’argent en ligne ». En quoi la personnalité, les motivations influent-elles sur la manière de jouer ? Quels sont les jeux les plus plébiscités, quelle est la durée passée à jouer ? Quel budget voir quels emprunts sont-ils consacrés au jeu ? Cette étude permettra de faire avancer l’état des connaissances sur le sujet, donc de mieux comprendre les joueurs et par là-même de mieux les servir et mieux les protéger.

La participation à cette étude est basée sur le volontariat, sans aucune rémunération. L’étude est ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 18 ans qui comprennent l’anglais ou le français, de façon à pouvoir répondre aux questionnaires en ligne. Les médecins chargés de cette étude peuvent être contactés à tout moment.

Toutes les données traitées sont rendues anonymes et seuls les représentants des autorités et des commissions d’éthique auront un droit de regard sur les données originales, qui restent évidemment strictement confidentielles. La durée de recueil des données est d’un an, mais les participants sont libres de quitter l’étude à tout moment, sans aucune justification. La phase de recrutement sera clôturée d’ici fin 2012 début 2013.

Alors si vous pensez avoir un penchant un peu trop important pour les jeux d’argent et que vous souhaitez que votre expérience puisse bénéficier à tous, connectez-vous sur https://www.surveymonkey.com/s/SQJF5VY pour répondre au premier questionnaire en ligne.

Toute l’équipe du service d’addictologie vous remercie d’avance et vous donne rendez vous sur http://addictologie.hug-ge.ch/publications_recherche/publications_2012.html courant 2013 pour découvrir les résultats globaux de cette étude.

24-Oct-2012, 09:54


Related News

close GamblingPlanet.eu