Poker : Fin de la saison 7 de l’European Poker Tour

Alors qu’elle a débutée en août dernier en Estonie, la septième saison de l’European Poker Tour vient de se conclure avec l’étape finale qui s’est déroulée dans la capitale espagnole puis avec le tournoi du Champion des Champions. Cette septième saison s’est déroulée sans aucune frasque même si une baisse de fréquentation est à noter.

L’EPT Madrid :

La semaine dernière, tous les regards étaient tournés vers la capitale espagnole, Madrid, qui est devenue, le temps de la finale de l’EPT, la capitale du poker. 686 joueurs avaient payé le droit d’entrée de 10 000€, une fréquentation qui reste honorable même si elle se trouve largement inférieure aux records établis à Monte-Carlo les années précédentes.

Le prize-pool s’élevait donc à 6 860 000 euros (contre 9,3 million d’euros en 2009). 104 joueurs sont arrivés dans les places payés et la table finale s’est avérée très hétéroclite avec huit nationalités différentes représentées.

Finalement, c’est Ivan Freitez, un vénézuélien de 47 ans, qui créé la surprise en remportant le titre de grand champion de la saison 7. Lui qui n’avait alors remporté que 220 000 dollars en tournois se voit attribuer la jolie somme de 1,5 million d’euros !

Classement de la table finale :

Place

Joueur

Pays

Gains

1

Ivan Freitez

Venezuela

1 500 000€

2

Torsten Brinkmann

Allemagne

900 000€

3

Tamas Lendvai

Hongrie

550 000€

4

Andrey Danilyuk

Russie

400 000€

5

Juan Maceiras

Espagne

315 000€

6

Eugene Yanait

USA

250 000€

7

Alex Gomes

Brésil

185 000€

8

Andrew Li

USA

130 000€

 

Le tournoi Champion of Champions :

 

Jason MercierEn même temps que la finale de l’EPT à Madrid se déroulait un autre tournoi : le « Champion of Champions » réunissait cinquante vainqueurs d’un tournoi du European Poker Tour pour rafler un prix de 100 000 euros.

Rien de tel pour pimenter la finale madrilène de cette saison 7 que de faire appel aux héros des précédentes éditions qui, il faut le dire, étaient bien plus détendus qu’à l’époque de leur première victoire.

A ce petit jeu, c’est Jason Mercier qui s’est illustré, rappelant ainsi à tous que « vainqueur d’un jour » peut rimer avec « vainqueur toujours ». Grâce à cet exploit, il montre également que les joueurs américains n’ont pas dit leur dernier mot, pokeristiquement parlant.

Malgré une baisse de fréquentation non négligeable –notamment lors de la finale – la saison 7 de l’European Poker Tour s’est ainsi conclue en beauté.

 

15-May-2011, 10:54


close GamblingPlanet.eu