La fin de l’affaire fleuve du Casino d’Annemasse

Dans l’affaire dite du Casino d’Annemasse, le tribunal correctionnel de Monaco a rendu mardi 12 mars son verdict, après une instruction fleuve de 12 ans.

Dès 1987, le conseil municipal d’Annemasse donne son feu vert pour l’ouverture d’un casino dans la commune. Puis à deux reprises, en 1991 et 1992, Robert Feliciaggi, un homme d’affaires et politique corse à la tête d’un empire dans le milieu des jeux africains (loteries, PMU, casinos), présente un dossier de demande d’exploitation de l’établissement de jeu devant la Commission supérieure des jeux (CSJ). Mais celle-ci émet un avis négatif : pour elle, il y a suffisamment de casinos en Haute-Savoie, notamment celui de Divonne, exploité par la société Aaron. La CSJ émettait également des réserves à l’encontre de l’associé de Feliciaggi, Michel Tomi, condamné en 1976 pour le détournement de fonds au casino de Bandol...

En mars 1993, Charles Pasqua redevient Ministre de l’Intérieur, et en juillet Feliciaggi obtient enfin l’autorisation d’exploiter le casino d’Annemasse, malgré l’avis toujours défavorable de la CSJ. A la surprise générale, cette autorisation est revendue en 1995 au groupe Aaron, générant une plus-value de 15 millions d'euros.

Là où le bât blesse, c’est que le casino était vide : pas de table de jeu, aucune machine à sous !
Dès 2000, la justice découvre qu’une partie de cet argent (plus d’un million d’euros) a transité en liquide par la fille de Michel Tomi, dirigeante du PMU du Gabon et membre du RPF, pour financer la campagne européenne du RPF et de Charles Pasqua en 1999... Celui-ci a d’ailleurs été définitivement condamné en 2010 à 18 mois de prison avec sursis pour « faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. »

Les cinq derniers protagonistes (Tomi et quatre « porteurs de valises ») viennent d’apprendre leurs condamnations : uniquement des peines de prison avec sursis mais des amendes conséquentes, notamment pour Michel Tomi (500 000 euros). Quant à Robert Feliciaggi, il est hors jeu depuis 2006, puisqu’il avait tout simplement été abattu de deux balles dans la tête à l'aéroport d'Ajaccio...

27-Mar-2013, 01:34


close GamblingPlanet.eu